Comment habiller bébé en couches lavables ?


Généralement, les couches lavables sont plus volumineuses que les couches jetables. 

Voici les conseils pratiques de Tranquille Basile pour habiller bébé facilement et adapter sa garde-robe sans se compliquer la vie. En résumé : on fait comme d'habitude, avec quelques astuces en plus.

36 façons de fermer un body

Ce problème de la fermeture du body est relatif. Selon l’anatomie de bébé, le modèle de couche et la coupe du body, les pressions seront faciles ou difficiles à ajuster. Si c’est un peu trop court, surtout ne vous acharnez pas. Votre couche sera compressée et c’est un facteur de fuites. Pensez à une éponge mouillée que vous pressez dans la main et ça y est, vous avez compris ce que je veux dire. 

 

Les alternatives ne manquent pas, à vous de choisir celle qui vous convient.

 

La plus aléatoire : mettre un body une taille plus grande. Cette option sera plus ou moins efficace. Le risque majeur, c’est que bébé flotte dans un body trop grand au niveau des épaules.

 

La plus simple : choisir des bodys plutôt stretch. Dans mes souvenirs, les bodys en coton bio de chez Hema et de chez H&M étaient parfaits.

 

La plus futée : choisir des bodys évolutifs. La marque Iobio, qui fait aussi les couches lavables Popolini, propose des bodys avec une plus longue bande de tissu à l’entre-jambe et deux jeux de pressions. Ils peuvent donc s’adapter au big booty de bébé et grandir avec lui. Autre avantage, ces bodys sont en laine et soie. Autrement dit, ils sont à la fois très doux et thermorégulateurs (bel avantage pour les tous petits qui après un séjour in utero a 37° ont tendance à trouver nos intérieurs frisquets). Par contre, il faut être un peu attentif lors de la lessive : si vous les lavez trop chaud ou les mettez au séchoir, ils vont feutrer et ne serviront plus qu’aux poupées.

 

La plus pratique : s’équiper d’allonge-body. C’est une simple bande de tissu qui porte bien son nom : équipée de pressions mâles et femelles, elle donne au body les quelques centimètres manquants pour se fermer tout en restant confortable. Ceux de la marque Avocado sont parfaits. Vendus en lot de trois, ils prévoient trois formats de pression pour s’adapter à la majorité des marques de bodys. Tout bon vendeur de couches-lavables devrait vous en proposer. Avec une bonne paire de ciseau et un peu de couture, vous pourriez aussi sacrifier un body et fabriquer votre propre allonge.

 

La plus pragmatique : laisser le body ouvert. Pourquoi se compliquer la vie, hein ?

 

Adopter des pantalons bien pensés

C’est sûr, le jeans ultra skinny ne fera pas bon ménage avec vos couches lavables. Soyons francs : c’est probablement une bonne chose. Qu’on soit en lavable ou jetable, gardez en tête que la mission de votre bébé, c’est grandir et développer sa motricité. L’essentiel, c’est donc d’être con-for-table pour bouger dans tous les sens ! Alors privilégiez des dessous souples pour que bébé puisse y glisser sa couche facilement et se mouvoir sans entrave. 

 

Le grand classique sera le sarouel. Il peut être évolutif et grandir avec bébé. Facile à coudre, on en trouve plusieurs patrons, par exemple sur la boutique de Klafoutis. Si vous préférez quelque chose de plus près du corps, on vous recommande les leggings de la marque Blade & Rose, avec une coupe particulièrement bien adaptée aux popotins rebondis.

 

Si vous optez pour des couches classiques, des plates ou préplates, vous aurez besoin d’une culotte de protection. Souvent, on opte pour une culotte en PUL. Mais vous pourriez aussi utiliser un couvre-couche en laine lanolisée. C’est une solution souvent plebiscitée parce qu’en matière 100% naturelle, efficace et confortable pour des nuits sans fuite. Ces couvre-couches se présentent souvent sous la forme de shorts (Popolini, Disana, ManyMonths, …) mais aussi de pantalons. Ce sont les longies de ManyMonths. Dans ce cas, le couvre-couche fait office d’habit (pantalon ou pyjama). Ceux-ci sont aussi évolutifs et durent de longs mois.

Enlever le bas et vivre à demi-nu ou presque

Difficile à nier : les couches lavables sont vraiment hyper mignonnes ! Les combinaisons de couleurs et les motifs sont plus craquants les uns que les autres. Alors pourquoi les cacher ?! Allons, vivons sans pantalon et soyons heureux !

 

Bon ok, si comme Tranquille Basile vous vivez en Belgique, cette première option n’est possible que quelques semaines par an. Avec des jambières, ce sera praticable quelques semaines de plus. Très facile à coudre soi-même, on les trouve aussi à la vente sur Etsy (en tapant babylegs dans le moteur de recherche), ou dans les bons magasins de puériculture, branchés couche lavable et/ou portage physiologique. 

 

Les jambières ont l’avantage d’être polyvalentes. Elles remplacent un pantalon léger ou un collant mais elles peuvent aussi s’additionner comme épaisseur supplémentaire pour les moments où votre petit est en porte-bébé. Atout supplémentaire, elles sont évolutives et s’adaptent à la croissance de votre enfant. Elles font office de collants aujourd’hui, demain elles seront comme des guêtres sur les chevilles et après-demain des mitaines sur les poignets.

Take it easy !

En conclusion, si les couches de bébé semblent à l’étroit dans ses habits, ce ne sont pas les solutions qui manquent. Elles sont facilement accessibles et ont plus d’un tour dans leur sac. Les habits compatibles avec les couches lavables sont souvent profitables pour la motricité, évolutifs et multifonctions.  Pensez à la seconde main pour vous équiper, la planète et votre portefeuille vous remercieront. 


Cet article vous a été utile ? Partagez-le :-)